Hyundai i30 Fastback 1.4 T-GDi 2017


Test Drive / dimanche, mai 6th, 2018

Quand Hyundai me propose un essai d’une i30 Fastback, je ne sais pas vraiment à quoi m’attendre. Un coupé 5 portes avec hayon, un look très germanique, bref une concurrente pour les berlines moyennes gamme. 

Jusqu’à présent, les Coréens, forts de leur succès avec les Tucson et Santa Fe en SUV n’ont pas encore percé sur le marché de la berline familiale. Autre succès dès son apparition, la nouvelle i30 5 portes « classique » fait tourner des têtes. Prenez cette i30, allongez la de 11,5 cm, rabaissez le toit légèrement, on modernise un concept qui existait déjà sous le nom de « Liftback » dans les années 90-2000 mais qui n’avait pas trop d’adeptes dans nos contrées. Hyundai prend les paris et ose !  

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le designer a trouvé l’alchimie pour en faire une réussite visuelle. Sage aux premiers abords, elle attise la curiosité à son passage. Vous ne passez pas inaperçu et j’adore l’étonnement quand je réponds : « C’est la nouvelle Hyundai » 

Je prends possession d’un modèle équipé du 1.4 T-GDI 4-cylindres en boite manuelle 6 vitesses et en finition « Shine ». La seule option présente dans le descriptif de la voiture est la peinture métallisée. Pourtant, d’origine elle a les jantes 18″, système de navigation à écran tactile 8″, caméra de recul, Tomtom Live service, Smart Key (ouverture & démarrage « clé en poche »), chargeur Gsm sans fils dans la console central, ordinateur de bord avec écran supervision 4.2″, volant chauffant, sièges avant chauffants & ventilés, phares Bi-LED, capteurs de stationnement avant et arrière, toit ouvrant vitré à commande électrique avec pare-soleil, détection d’imminence d’impact, aide au maintien de trajectoire, système de surveillance de la vigilance du conducteur… rien que ça ! Sur le papier c’est exceptionnel et assez rare pour être souligné. Pour les mêmes options à la concurrence, il faudra un fameux budget.  

Une fois la fiche technique parcourue, je me place à son volant : tout de suite, je me sens bien à bord, confortablement assis dans les sièges enveloppants. Une finition de très bonne facture, c’est homogène, sobre et tellement confortable. J’appuie sur le bouton start, le moteur est démarré et pourtant à peine perceptible. Une boite de vitesse facile, une connexion à mon smartphone en toute simplicité, me voilà parti pour avaler les kms au son de ma playlist. En parlant de son, je n’entends quasi pas le moteur, ni les bruits extérieurs, une insonorisation quasi parfaite. Il ne fait pas chaud cette semaine, les sièges et le volant chauffant sont allumés pour amplifier mon confort. J’ouvre le pare-soleil du toit ouvrant à défaut de pouvoir prendre l’air.  

Direction les routes de campagne pour voir ce qu’elle a dans le ventre. Les 140ch du 1.4 ont du répondant, le châssis rigide et la suspension dynamique m’apporte une satisfaction à la conduite. Je suis impressionné et j’avoue prendre un réel plaisir à conduire cette Fastback. Que ce soit sur grands routes, autoroutes ou routes de campagne, je la trouve géniale. Une sensation et un plaisir que je n’ai plus ressenti depuis longtemps. Niveau consommation, à aucun moment je n’ai fait attention à rouler en mode économique, le but était principalement de profiter de la voiture, et le résultat de la consommation est tout à fait satisfaisant avec un 7,1L / 100. En roulant sobrement, on doit facilement se rapprocher des 6L / 100. 

Un zéro faute ? Non, je dois vous dire qu’il y a quelque chose qui m’a un peu agacé : par moment, il y avait comme un bruit de plastique qui frotte au niveau de la jonction entre la portière et le toit. Je pense néanmoins, qu’après un passage au garage, il y a moyen de résoudre ce désagrément.  

Après la conduite et le confort, voyons ce que nous réserve les volumes : un ciel de toit rabaissé mais qui ne gène en aucun cas des adultes à l’arrière, on se sent à l’aise. Niveau coffre, 450L, c’est 55L de plus que la i30 classique, la baquette arrière rabattable pourra encore étendre l’espace de chargement.  

Parlons prix, vu les options et la qualité de finition, la concurrence facturerait ce type de véhicule à minimum 40.000€. Hyundai quand à lui, vous garanti 5 ans kilométrage illimité et une pléiade d’options comprises dans son prix de base à partir de 22.499€. Le modèle essayé, a son niveau de finition le plus haut est facturé 28.999€ ! On parlera du manque d’image de Hyundai, de la perte à la revente, je me disais exactement la même chose avant ce test, mais si on réfléchit bien, la perte par rapport aux autres n’équivaut même pas à l’économie faite à l’achat.  

En résumé, jamais je n’aurais imaginé avoir une si belle surprise lors de cette aventure Hyundai, une agréable expérience qui me donne envie de tester d’autres modèles et qui surtout, je l’espère, vous donnera l’envie de faire un tour dans une concession proche de chez vous.