Opel Crossland X 1.2T 130ch 2018


Test Drive / dimanche, juillet 1st, 2018

Souvent associé à la reprise d’Opel par Peugeot/Citroën, le Crossland X n’est pas à la base un projet PSA. En effet, l’esquisse du Crossland X est née chez Opel bien avant le rachat avec comme ojectif de remplacer le Mériva. Après la vague des monospaces compacts, les ingénieurs passent au mini SUV qu’on appelle Crossover Urbain. Ce véhicule multi-segment se doit donc d’être aussi bien familial que pratique au niveau volume. En cours de projet, PSA intègre donc Opel dans ses marques. Bien que depuis 2012, PSA entretient des relations commerciales avec Opel, le rachat en 2017 va accroître les pièces communes entre les véhicules.

Dans ce cas ci, Opel décide de partir de la plateforme de la Peugeot 2008 pour concevoir un véhicule aux dimensions très proches de leur Mokka X, 4,21 mètres pour la Crossland contre 4,28 pour la Mokka. Doublon dans la gamme alors qu’il se murmure qu’Opel réduit le nombre de ses modèles? Pas du tout, malgré leur gabarit semblable, les deux voitures sont très différentes, l’une semblant plus virile que l’autre.

Première remarque en voyant le Crossland X, c’est son look. Comme sa petite soeur l’Opel Adam, le Crossland bénéficie d’une ligne qualifiée par Opel d’élégante. En effet, avec ce toit qui donne l’impression d’être dissocié du reste de la carrosserie, qu’on appelle toit flottant, la ligne est plus « raffinée ». L’option possible du toit d’une teinte différente et d’un ciel de verre intégré (700€) rendra l’ensemble encore plus attrayant. La signature Opel de ces dernières années est bien présente avec cette calandre large et ces feux de jour à diode en double sourcil.

Une fois à bord, on réalise encore mieux que nous sommes bien dans une « vrai » Opel. L’instrumentation et le tableau de bord respirent encore l’air Général Motors. Dans un segment où la concurrente principale est la Renault Captur, ce détail est loin d’être superficiel car il place la Crossland X bien au dessus niveau qualité. Une planche de bord noir avec des plastiques moussés agrémentée de quelques touches de chrome pourrait être considéré comme trop sage mais personnellement elle correspond à ce que j’apprécie.

Si d’extérieur la Crossland X joue sur le design, dans l’habitacle c’est l’espace, la fonctionnalité et le confort qui est mis en avant plan. Un volant réglable en hauteur et en longueur, les sièges avant tous deux réglables en hauteur, une assise pouvant être rallongée et pour les plus exigeants l’option AGR (500€): il s’agit de sièges développés par des ergothérapeutes ayant diverses densités des mousses et de multiples réglages de soutiens améliorant le confort. Pour la banquette arrière, un bel espace pour les passagers leur permettra de voyager dans d’excellentes conditions. Niveau coffre, un volume de 410L place le Crossland X dans la moyenne supérieure du segment là où le Mokka X ne propose que 356L. Une option est disponible pour étendre le volume de coffre à 520L en utilisant une banquette coulissante et des dossiers inclinables.

Parlons à présent technologie, car Opel n’est pas en reste quand il est question d’équipement dernier cri. Une caméra nommée OPEL EYE vous alerte en cas de franchissement de la ligne, reconnait les panneaux de circulation et régulera votre vitesse en cas de danger. Des rétroviseurs électriques et chauffants. Un écran tactile 8 pouces doté d’un Gps à reconnaissance vocale, un système multimédia compatible avec Apple CarPlay ou Android Auto et connections USB. Ajoutons à cela et ce dès la finition Edition (2 finissions disponibles sur la Crossland X: de base « Edition » et haut de gamme « Innovation ») le OnStar.

Qu’est-ce que le OnStar ?

C’est une sorte d’assistant à distance connecté à votre voiture, il dispose d’un bouton SOS en cas d’accident ou autre problème qui vous met en communication avec une centrale que fera le nécessaire pour résoudre votre souci. Il se connectera également à votre voiture en cas de gros choc ou déclenchement des airbags, il vous enverra un mail avec les diagnostics de la voiture, détectera toute anomalie du véhicule et se mettra en communication avec vous. En cas d’oubli de clés il pourra déverrouiller à distance vos portières, en cas de vol il pourra immobiliser les malfaiteurs… Il comporte également la fonction de Hotspot wifi qui permettra la connexion simultanée de 7 appareils, de quoi ravir vos passagers.

Ayant essayé la version « Innovation », la climatisation Bi-Zone fait partie de ce pack. J’ai été quelque peu déstabilisé par le réglage qui ne se fait pas en degrés mais en chiffres et j’ignore à quoi ils correspondent. Dans le pack d’option, l’aide au créneau, le stationnement semi-automatique, la clé main libre, et l’affichage tête haute fait de ce Crossland un des Crossovers Urbain les mieux équipés.

Voyons à présent comment ce 3 cylindres Turbo de 130 chevaux se comporte sur la route. De provenance Peugeot, le moteur (PureTech chez Peugeot) est disponible en 3 puissances différentes: 81, 110 et 130ch. La boite automatique est réservée uniquement à la version 110ch. Le véhicule d’essai est donc équipé d’une boite manuelle 6 vitesses. Le moteur est agréable et a du répondant, on sent que le véhicule est plutôt léger (1270kg), les vitesses s’enchaînent et on sent la puissance sous la pédale. Comme lors d’un précédent test Opel, je suis déconcerté par le « trou » entre le moment où l’on appuie sur la pédale et la réelle accélération en première et deuxième. Une fois l’habitude prise, je n’y porterai plus attention. En cas de dépassement, le moteur fait sentir qu’il a de la reprise et c’est fort appréciable. Petit bémol, le Start and Stop souvent tardif. Un moteur performant mais relativement bruyant, l’insonorisation de l’habitacle n’étant pas un point fort dans ce cas ci, entre le moteur et l’aérodynamique, on risque vite de se fatiguer les oreilles. Point de vue consommation, ce 1.2 Turbo n’est pas gourmand, un honorable 6L/100Km constaté sur environ 800 km parcourus.

En comportement routier, le Crossland X m’a moins impressionné que le Mokka X, si en ville il est excellent, une fois en ballade sur des chemins moins lisses, on sent une suspension raide. Sur les routes sinueuses le véhicule ne me mettait pas en totale confiance et je n’ai pas osé le retrancher dans ses limites. Clairement son terrain de prédilection est la ville.

Pour résumé, cette Opel crossland X est équipé d’un moteur super fiable et à la consommation très satisfaisante, un espace de vie très agréable et doté d’une pléiade de technologies, un design raffiné et si vous optez pour la version Innovation d’une belle liste d’options. A partir de 17.450€, comptez néanmoins au minimum 20.000€ pour une version bien équipée.