Vw Polo 1.0 Beats Tsi 95 ch Dsg


Test Drive / lundi, septembre 10th, 2018

Depuis 1975 et ses 17 millions d’exemplaires vendus, la Volkswagen Polo s’est au fil des ans agrandie et embourgeoisée. Avec la 6ème génération apparue en 2017, c’est une « mini » Golf que je vais tester. Mini ? Pas tant que ça ! 4.05m de long pour 1.75m de large, c’est à peu de chose près les mensurations de la Golf IV de 1997. Pour les plus nostalgiques, la Polo 6 est 50 cm plus longue que la Golf 1 !

Basée sur la nouvelle plate-forme MQB apparue avec la dernière Seat Ibiza, on obtient un empattement amélioré de 92 millimètres pour atteindre 2.548 mètres. Si ça ne vous parle pas ainsi, c’est à l’intérieur que la Polo en tire tout le bénéfice en gagnant 7 cm pour les places arrières et un coffre voyant son volume passer à 351 litres.

Disponible uniquement en 5 portes, Vw joue la carte familiale d’un véhicule autrefois souvent destiné en  2ème voiture du ménage. Dorénavant, on lui donne les capacités de passer au premier plan. Un intérieur (finition Beats) fun et différent de l’habituel noir germanique auquel nous étions habitués, une technologie et une modernité qui rendent cet habitacle agréable autant pour le conducteur que pour les passagers. Le système infodivertissement Composition Colour (écran 8 pouces) accouplé au kit son Beats de 6 haut-parleurs et d’un subwoofer donnera envie de monter le son, attention les oreilles car il y a 300 watts ! Ultra connectée, il nous sera même possible de commander certaines fonctions depuis un smartphone ou une tablette. Pour ce qui est de la qualité des finitions, même si nous ne sommes pas au niveau d’une Golf dernière génération, les plastiques moussés et l’assemblage sont de très bonne facture. La voiture d’essai, en plus de son kit audio était équipée de l’Active info display, un système généralement réservé aux véhicules haut de gamme et mieux connu sous le nom de « Virtual Cockpit » chez Audi. Mention spéciale pour l’accoudoir central réglable et l’ajustement de la diffusion sonore, des options encore trop peu vues chez la concurrence. 

Nerveux, silencieux et avec du répondant : 3 qualités du 1.0 tsi de 95 ch équipant le modèle essayé. Trois c’est aussi le nombre de cylindres, un moteur dynamique ici géré par une boite automatique à double embrayage de 7 rapports (DSG). Le passage des vitesses est rapide mais parfois un peu sec. Si ça secoue, ça ajoute à l’impression d’avoir un gros moteur alors que c’est un 1.0 ! L’ensemble m’a plus impressionné que des 1.2 ou des 1.4 du groupe testés quelques temps avant ! Ce moteur est incroyable et je n’ai pas hésité à en faire la démonstration à plusieurs personnes doutant de ses capacités. Niveau poids, la Polo nouvelle génération dépasse de peu les 1000 kg et confère à l’ensemble une belle agilité tant au niveau des reprises qu’au niveau trajectoire: Un vrai jouet.

Ce n’est pas dans mon habitude de mettre un cote sur un essai, mais ayant été tellement bluffé par cette citadine qui joue les compacts, encore plus à l’aise sur les routes de campagne grâce au confort des suspensions qu’en ville, pour une consommation relevée tout à fait acceptable de 6.9L sur 800 km parcourus sans ménager le carrosse (lors de divers parcours urbains je me situais sous les 5.2L), je me permets de lui mettre un 18/20. Les  petits points enlevés sont en raison du prix, à partir de 15.200€, comptez néanmoins au minimum 21.390€ pour un modèle équipé de la boite DSG. En conclusion, le confort et la technologie, ça a un prix!