Bmw 214d Active Tourer de Cedric


Friends / mardi, avril 2nd, 2019

Un peu comme un ovni dans la gamme Bmw, la série 2 Active Tourer sortie en 2014 avait dans un premier temps été critiquée par les fans de la marque bavaroise. Monospace et en traction, il y a de quoi s’étonner du choix des ingénieurs pour la conception d’un tel modèle. Ensuite, quand on y réfléchit bien, quasi 1 possesseur sur 2 d’une Bmw serie 1 ne sait même pas qu’il roule en propulsion. Pour le reste, avec l’arrivée des SUV, on peut compter sur les doigts de la main les mono-volumes familiaux compacts. Coup de poker? Quoi qu’il en soit, regardez sur les routes, nombreux sont ceux à avoir craqué pour l’Active Tourer allemand ! Cerise sur le gâteau, cette voiture attire de nouveaux clients qui feront leur tout premier achat pour la marque. Les Renault Scenic et Citroën C4 Picasso ont enfin un rival de taille.

Qui dit Bmw, voudrait dire « gros moteur »… pas du tout ! Vous pouvez évidement avoir le 4 cylindre de 1.998 cm3 en 192 ou 231 ch mais également un 3 cylindres 1.499 cm3 de 109 , 140 ou comme ici 95 ch. Faible en taxe et en consommation, le moteur qui équipe aussi les Mini One D étonne en efficacité malgré son petit format dans une voiture de 1.400 kg. D’une aisance incroyable, la puissance est au rendez-vous sous la pédale lorsque cela est nécessaire.

En conduite, la Série 2 Active Tourer est certe un peu dur mais confortable. Pour ce qui est de la maniabilité, le monospace se place là où vous le souhaitez. Bref, nous sommes bel et bien dans une Bmw.

Une fois à l’intérieur, plus de doute, c’est un tableau de bord semblable à toutes les Bmw depuis très longtemps. Sombre et à la fois élégant, les germaniques ont gardé leur ADN pour le poste de pilotage. Outre le côté look, on retrouve également une finition premium ainsi qu’un équipement haut de gamme: frein à main électronique, bouton Start/Stop, 3 modes de conduite, radio bluetooth, kit main libre, sièges chauffants, GPS, détecteurs de parking, caméra de recul, ConnectedDrive…

Lors de son achat, Cédric à pris la décision de ne pas choisir le cuir, une matière chaude en été et froide en hiver, ce choix qui peut être pénalisant pour la revente mais que je comprends très bien car je ne suis pas fan du cuir complet personnellement. Après la partie conducteur, c’est au tour des passagers arrière qu’il est bien de s’intéresser. Bmw a eu la bonne idée de prévoir une ventilation séparée pour la banquette arrière, une bonne solution pour éviter d’entendre « Papa j’ai chaud, Papa j’ai froid » mais qui malheureusement n’évitera pas les « C’est quand qu’on arrive? » Notez au passage que les vitres arrières sont teintées.

Niveau consommation, si Bmw prévoit un optimiste 4,5L de moyenne, c’est réellement du 5,6L que Cédric réalise depuis 96.000Km. Pour ce qui est des entretiens, en plus d’un carnet, Bmw a la très bonne idée d’introduire dans son écran les données d’entretien du véhicule. En quelques secondes, vous pouvez vérifier quand votre entretien a été réalisé et dans quelle concession le travail a été effectué.

Suite à la réception d’un véhicule de direction, Cédric se sépare de la Bmw qui le comble depuis 3 ans. Si au compteur, elle à 96.000 km c’est en grande partie sur des grands axes pour se rendre au travail. Les entretiens étant réalisés en concession Bmw en temps et en heure, cette voiture possède encore une longue vie devant elle. Si elle vous intéresse, cliquez sur le lien vers l’annonce BMW 214d ACTIVE TOURER 2016

Merci à Cédric pour cette matinée au volant de sa voiture.